« L’acte est vierge, même répété », par Phil le marin

Cette phrase si simple et si profonde est extraite, vous l’aurez reconnu, des Feuillets d’Hypnos de René Char.

C’est elle qui m’est immédiatement venue à l’esprit à franchissant la passerelle de descente de l’avion … Toujours le même émerveillement, je dirais le même ravissement à sentir ce froid vif (comment avais je pu oublier cette sensation du froid par -21°C, température de Kangerlussuaq ce matin), à regarder cette étendue infinie éclairée par une demi-lune, entendre ce crissement si particulier de la neige par moins vingt …

Je voulais partager avec vous ce bonheur, cette joie de me retrouver au Groenland, loin, très loin de la ville et de ses absurdités …

Takuss !


Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s