Cafémik chez Iiliit, et tant d’autres choses … par Phil le marin

En attendant (avec impatience !) la nouvelle équipe, nous rebondissons de mondanités en mondanités: d’abord l’anniversaire d’Iiliit il y a quelques jours. Iiliit, c’est ma préférée à Akunnaaq ! Elle n’hésite absolument pas à te parler groenlandais, comme si tu l’avais toujours su. Et quand elle te voit mal à l’aise essayant de lui expliquer que tu ne comprends pas (paasingilara !), elle part d’un immense fou rire qui font pétiller un peu plus ses yeux déjà rieurs ! Iiliit, c’est la fée du logis. Grâce à elle, l’école est impeccable, je l’ai même vu nettoyer le derrière des tuyaux de chauffage central, ceux qui sont collés au mur ! Et toujours le sourire, ou plus souvent le rire !

Il y a 48h, c’est Jens Pitaa qui est venu dîner à bord. Lasagnes made by Loulou/Constanze/Phil + un gateau à l’orange made by Oïjha. Il n’en fallait pas plus à Jens Pitaa pour nous ouvrir son sac à histoires… C’est ainsi qu’on a appris (entre autre) que les noms des bateaux ici étaient choisis par les autres en fonction d’une anecdote, ou d’une caractéristique bien particulière. Sans trop dévoiler de ce qui sera sans doute un jour publié (Jens Pitaa envisage la publication d’un livre sur l’histoire d’Akunnaaq et en a déjà commencé l’écriture en recueillant auprès des « anciens » les histoires les plus marquantes), on peut déjà vous dire qu’un bateau d’Akunnaaq s’appelle « Baise moi pour un cigare » ou qu’un autre s’appelle « Cicatrice aux fesses » ! En allant fumer une tite clope à l’arrière, on a aussi parlé étoiles, ce qu’elles évoquent pour eux (la ceinture d’Orion est appelé Kungipingassut, les trois rois. Quant à Sirius, c’est Qaasiut, littéralement celle qui amène la lumière, elle apporte la joie: quand on commence à la voir, c’est que bientôt le soleil va apparaître. Jens Pitta est un poète, un artiste complet, et sa vie est un art. C’est toujours une joie de partager un moment avec lui. D’ailleurs, ce soir, nous étions chez lui, nous avons mangé un morceau de son premier caribou, fondant, délicieux ! Avant d’aller à l’atelier de sculpture d’où j’écris ce blog (les Dremel sont toutes occupées !). Et puis, entre deux ripailles, des promenades plus belles les unes que les autres, avec ce temps exceptionnellement beau ! Notre première morue ! Ah oui, j’allais oublier le cafémik demain chez Avijaja ! Et mon intervention ce matin à l’école où ma présentation dithyrambique sur la Corse s’est finie par l’idée d’organiser un vol charter de l’école d’Akunnaaq dans l’île de beauté !

Hélas, la température est remontée en flèche: 0°C ce soir au bateau, c’est l’inondation. Par contre, cela a permis au groupe électrogène de redémarrer, ce qui est plutôt bien: notre diagnostic était le bon: les bougies de préchauffage sont mortes. Mais comment trouver des bougies de préchauffage pour un groupe électrogène ONAN 11 KW, référence des bougies (4): Plug 185-5421. Un lecteur avisé du blog peut être ?

Takuliia !

 

Rencontre avec un pêcheur inuit …

 

Lumière

 


Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s