Imaka, par Phil le marin

Peut être dans une heure … Il n’y a pas eu de vent de tout l’été, et voilà que le jour où je prends l’avion, il souffle à plus de 30 noeuds ! Rien de bien fort, mais travers à la piste et donc … on attend !

Ce qui est sûr, c’est que l’avion pour Copenhague est parti, lui !

Pendant ce temps, Karin bouche les trous de la cabane avec de la mousse ramassée pendant sa vadrouille d’hier, et Keven pianote sur son ordi,

Et, histoire d’anticiper le rêve …

port-daasiaat
Le port d’Aasiaat le 29 avril 2015

 


Une réflexion sur “Imaka, par Phil le marin

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s