Les nuits difficiles, par Dino … sorry, par Phil le marin

Qui n'a pas expérimenté la chose ? Je m'étais habitué. Habitué à dormir dans une cabine à -5°C environ. Et, comme je vous le disais dans un blog récent, surpris de voir qu'en fait, ça ne me posait aucun problème. Ma première nuit à l'école fut donc vraiment difficile … Impossible de fermer l'oeil, j'avais l'impression d'être une bouillotte surchauffée, mes pieds étaient gonflés, j'étouffais, avec l'horrible sensation de manquer d'air. Pourtant, il ne fait que 21°C dans l'école ! Mais curuesement, ce n'est pas la chaleur qui m'a le plus gêné, mais le bruit ! Le bruit à Paulatuk, village de 320 âmes de l'Arctique Canadien ! Ça frise le délire ! Et pourtant oui. Au bateau, les jours où il y a peu de vent (oui, oui, ça existe !), et plus encore maintenant que le mur de neige prend de l'ampleur, c'est le silence ABSOLU. Un silence d'un autre âge, un silence d'avant l'Homme ! A l'école, on entend passer les motoneiges, le moteur du frigo se mettre en marche ( ! ), la chaufferie, le robinet d'eau goutté ! Autant de bruits auxquels on ne prête aucune attention dans la vie courante, celle dénommée "normale", mais qui prennent une ampleur démesurée quand on arrive d'Argo Bay !

En tous cas, c'est vraiment super d'être à l'école ! Et en plus, on peut utiliser la cuisine ! Un grand merci à son directeur, qui n'a pas hésité une seconde avant de nous dire "No problem, I just have to make a fone call to the security". Une bonne leçon de simplicité !

DSC_0066

 

Tough nights by Dino … sorry, Sailor-Phil

Who did not experience that? I got accustomed. Used To sleeping in a cabin at -5°C (23°F). And, as I said in a recent blog post, actually surprisedit did not cause me any problems. So my first night in school was really hard… Couldn’t close my eyes, I felt like an overheated kettle, my feet were swollen, I was choking, a horrible feeling to be running out of air. Yet it’s only 21°C (70°F) in school! But oddly, heat wasn’t what bothered me the most, the noise was! Noise in Paulatuk, a 320-souls village in the Canadian Arctic! It borders on madness! Yet yes. On the boat, days when there is little wind (yes, it happens!), even more so now that the snow wall is growing, the ABSOLUTE silence. Silence of another age, a silence coming from ages before human! At school we can hear snowmobiles passing by, the fridge’s engine turning on (!), the heater, the tap leaking! Many noises to which we pay no attention in everyday life, that one called "normal", but that take an disproportionate scale when you are back from Argo Bay !

Anyway, it's really great to be at school! And in addition, we can use the kitchen! A big thank you to the director, who did not hesitate a second before saying "No problem, I only have to make a phone call to the security." A good lesson of simplicity!

English translation by Tanguy


Une réflexion sur “Les nuits difficiles, par Dino … sorry, par Phil le marin

  1. oups:
    « … the heater, the tap leaking! Many noises to which we pay no attention in everyday life, that one called « normal », but that take an disproportionate scale when you are back from Argo Bay ! »

    J'aime

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s