Miss Arctique se fait désirer, par Phil le marin

Comme tous ceux qui savent qu'on les attend avec impatience – au début j'avais commencé par écrire Comme toutes les belles femmes … Puis, en y réfléchissant, j'ai pensé qu'il y avait au moins autant d'hommes que de femmes qui adorent se faire désirer ! – . Donc,

Comme tous ceux qui savent qu'on les attend avec impatience, Miss Arctique se fait désirer: 3°8 C ce matin au réveil, en positif bien sûr ! Pour un 20 octobre, par 70° de latitude Nord, dans l'Arctique canadien réputé pour être un des endroits les plus froids de la planète, c'est vraiment très très chaud ! Quant à l'eau de mer, elle est remontée à 0°C, après être descendue jusqu'à – 0,6°C (je rappelle que l'eau de mer gèle à – 1,8° C). Mais concernant l'eau de mer, il s'agit peut-être de variations dues à la position du Manguier dans la baie et au vent, qui continue lui de souffler du Sud, entre 20 et 30 nœuds selon l'humeur …

DSC_0088Comme un chaleureux soleil baignait la baie, nous avons décidé de partir en rando, et pas n'importe laquelle: l'ascension du mont Manguier, ainsi baptisé de façon très originale par le capitaine du dit navire, qui le fit d'ailleurs sans avoir pris la peine de consulter la moindre carte, certain qu'il est d'être le premier à nommer cette montagne (en fait une collinette …). Cette pratique est d'ailleurs tout à fait caractéristique de l'explorateur et/ou du colonisateur, puisque nombre de lieux, dans tous les pays du monde, portent plusieurs noms, celui d'avant leur arrivée, et celui d'après ! L'Arctique n'échappe bien évidemment pas à cette règle. Va donc pour le mont Manguier …

La neige ayant presque complètement disparu, c'est sur de la toundra spongieuse à souhaits que nous avons entrepris notre ascension. Les belles patinoires d'il y a quelques jours aussi avaient disparu, nous privant du spectacle unique de notre petite Agathe tournoyant sur une jambe et déclamant "I love you because", le dernier tube en vogue dans le coin …

Un renard intrigué, ayant entamé sa mue (roux mais la queue déjà panachée de blanc !), est venu provoquer Rusty, qui après deux tentatives de poursuite, a laissé tomber …

Ce fut une belle ballade. Retour à bord vers les 15h, pour un lunch/goûter, histoire de patienter. Car aujourd'hui c'est dimanche, et ce soir il y a bon repas, sur belle nappe, avec bougies et lampes tempêtes dans le carré, et même alcool fort (c'est marqué ainsi dans le feuillet épinglé sur le frigo: en semaine, en alternance, 1 verre de 16,5 cl de bière ou de vin, le dimanche un alcool fort au choix) + l'équipage est tenu de faire un effort vestimentaire. Bien entendu, encore une fois, Agathe n'est pas de reste: ongles vernis, parfumée, petit foulard négligemment noué autour du cou …

En ce qui me concerne, je fais en général l'effort de raser mes 4 poils au menton, et de troquer ma vieille polaire de travail bien crade pour un douillet petit pull Lana Corsa, presque un peu chaud pour les 18,5° du carré !

Tiens d'ailleurs, il est 18 h, faut que j'y aille ! Pfuit ! Il pleut …


Une réflexion sur “Miss Arctique se fait désirer, par Phil le marin

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s