29 mars, Dutch Harbor et la WAISC 2010, par Phil le marin.

De temps à autre, l’ellipse de la vie nous rapproche de
nous-mêmes, et de l’irradiante chaleur de notre être. En de brefs instants,
quelques météorites de bonheur viennent percuter notre course, illuminant
l’espace d’un sourire le quotidien de notre vie …

Ainsi de mes deux journées passées à Dutch Harbor …

DSC_0061

Invité par l’Université d’Alaska à faire une présentation de
notre voyage, j’ai participé les 25 et 26 mars à la Western Alaska Interdisciplinary
Science Conference, qui se déroulait cette année à Dutch Harbor.

DSC_0028

DSC_0025

Le décollage de Sand Point se fait par vent d’est assez
frais (35 kn) – une bonne traversée commence au portant ! – qui nous
propulse sans trop de soubresauts jusqu’à l’île Unalaska, où se trouve le
fameux port de Dutch Harbor. Fameux, car c’est le plus grand port de pêche de
la côte Pacifique américaine, et qu’il se trouve à l’ouvert d’une des mers les
plus difficiles du globe, la mer de Béring … L’aéroport est blotti à flanc de
montagnes, dans une baie bordée de volcans … l’arrivée est assez
surprenante : elle commence par un piqué –mais un vrai ! -, puis un
virage à 180° sur l’aile, tout en continuant le piqué. Pas le temps de se
remettre qu’on sent l’avion écrasé au sol par le pilote qui, à peine les roues
au sol, inverse le pas des hélices pour ne pas risquer de finir la course dans
la mer toute proche … Ouf, on est arrivé …

Cadre grandiose. Le mot est faible. Absolument sublime.
Hôtel à l’américaine, chambre grand standing ! La conférence démarre le
lendemain à 9.00, la soirée étant consacrée aux formalités diverses, et surtout
au seafood buffet servi dans l’hôtel (300 chambres !). Ambiance digne des
« Tribulations d’un précaire » de Ian ? (petit trou de mémoire
…). Hôtesses d’accueil pulpeuses et sulfureuses. Pêcheurs revenants de
campagne, empêtrés dans la profusion de couverts, verres et autres accessoires
synonymes de richesse. Nourriture à volonté. On se gave, on s’empiffre. Toutes
les couleurs, toutes les races. Au milieu d’eux, quelques échappés d’un autre
monde : les participants à la conférence …

DSC_0037

Conférence au demeurant extraordinaire par la qualité des
intervenants et des thématiques traitées : changement climatique,
acidification de la mer de Béring, bœufs musqués de Nome (encore eux !),
énergies renouvelables, ethnobotanique du delta du Yukon, risque d’espèces
invasives liées à l’augmentation de la température de l’eau de mer,
installation d’éoliennes en Alaska, politique environnementale de l’Alaska pour
les 5 ans à venir,  … impossible de
tout citer, il y avait pas moins de 30 interventions, presque aussi
intéressantes les unes que les autres. J’y ai fait de nombreuses rencontres,
qui sont venues confirmer l’opportunité de continuer notre aventure en Alaska
cette année. Je reviendrai là-dessus plus en détails dans un prochain blog.
Mais d’ores et déjà, vous pouvez noter que le Manguier, en partenariat avec
l’AMCC (Alaska Marine Conservation Council), participera à une campagne
d’éconavigation sur les côtes d’Alaska entre mai et septembre 2010 (avec un
petit passage au Canada pour renouveler les visas !).

DSC_0045

Et comme tout cela n’était pas suffisant, nous avons eu
droit à une des plus belles journées de l’année, pas de vent et grand soleil. A
17h, sitôt la dernière communication finie, nous sommes partis randonner sur un
des petits sommets de l’île pour y admirer … des humpback whales dans la
baie !!!

DSC_0063

Que dire d’autre ? Merci …

 


Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s