La renaissance du levain, par Cora

Cela fait plus de 15 jours qu’on bichonne, triture, questionne le levain pour tenter de le ramener à la vie. Un demi-mois qu’on le nourrit comme un vieillard fragile, qu’on le couve de notre amour, qu’on mélange ses substances.
Et voilà que ce matin, il jaillit de toutes ses bulles, comme si le printemps ne chantait que pour lui. Ce matin, Julien a su transcender la mie et mâtiner la croûte. Ce matin, à l’heure de la débâcle, c’est l’enchantement du petit déjeuner, l’enfantement d’une nouvelle ère :
Celle du pain au levain.


6 réflexions sur “La renaissance du levain, par Cora

  1. J’attire l’attention sur la qualité de la coupe de ce magnifique pain, qualité due au nouveau couteau à pain du Manguier obtenu grâce aux points du Pilersuisoq patiemment collés sur le formulaire prévu à cet effet …

    Aimé par 1 personne

  2. Cora, Louis, bravo.
    Votre persévérance, votre opiniâtreté à la limite du raisonnable 🤣🤣🤣 a finalement eu raison des « petites bulles » que vous guettiez, scrutiez d’un œil maternel depuis quinze jours.
    Je vous adresse un coup de chapeau phénoménal.
    Bises,
    Patrick

    J'aime

  3. Ah oui! bravo les amis! un petit miracle! – et je sais de quoi je parle… il doit rester un de mes pains-galets à bord, qui peut servir de presse-papier, ou pour faire des ricochets 🙂

    J'aime

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s