« Ukiut nipitartut », par Czaw

« Ukiut nipitartut » ou « L’hiver qui te colle au cul comme un chien en rut resté collé en plein coït »

C’est comme ça que ça se dit par ici quand l’hiver traine en longueur.

Certes ça débâcle au large, libérant de grandes trouées bleu cobalt sur l‘horizon mais la température reste basse, le vent piquant et puis la neige, la neige, la neige. En poudre, duvet, tourbillon.

Aujourd’hui avec le nord-est qui souffle ça fait blanc, bleu, bleu, blanc. Ciel de traîne. Les nuages ont le ventre violet, marbrant d’ombres aveuglantes le fond solide de la baie. Une vaste plaine saturée de lumière. Un jour de mistral en Camargue. J’imagine de hautes rangées de cyprès, des vols de flamants roses. Louis rajoute au tableau un troupeau de taureaux.

On monte chercher l’eau au lac. Le trou s’est gelé, nos doigts sont gelés. Une semaine que le thermostat s’est bloqué entre -10° et -13°C.

Au retour, on tape et retape nos semelles pleines de neige et de glace. Décidément y a pas qu’au cul que ça colle l’hiver.

5 mai 2018: glace, neige et froid …

3 réflexions sur “« Ukiut nipitartut », par Czaw

  1. Ici, il fait chaud. Humide puis tiède, et chaud encore. Les couleurs se battent entre elles, mais ne font pas le poids face au bleu du ciel. Tes mots me rafraîchissent, me secoue encore et me sortent de ma torpeur. J’entend presque le tintement métallique des bottes contre l’échelle, le crissement du traineaux dans la neige et le bruit des dés dans le plateau. Une bise chaude à tous..

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s