Méandres, 21 février, par Oïjha

Méandres 

Méandres
Coquelicot de banquise
Abîmes silencieux
Renaissance exaltée
Tuck à la cheville
Sombrer
Fleurir
Mourir terrassée de trop de beauté
Saigner
Folir
A tout rompre
Sentir l’âme blanchir
Extatique
Condensée 

Ne meurs jamais
Ne meurs jamais
Je suis le rayon de lune sur tes pas
Fugue tant espérée
Suspendue 

Je ris de moi
Mille ans d’enfance

Oïjha
www.oijha.com/auroras-corpus

 


Une réflexion sur “Méandres, 21 février, par Oïjha

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s