Monter, descendre, ça glisse pareil, par Louis

Je reprends l’antenne après une petite interruption … mais nous avons une vie vraiment trépidante, et donc du mal à suivre avec le blog. Voici donc tout d’abord Louis, puis Fleur, puis Oïjha. Bonne lecture.

Monter, descendre, ça glisse pareil, par Louis

Ici il est de coutume de dire que l’on descend au village, c’est une énigme vu où nous sommes. Nous descendons du bateau pour atteindre la mer gelée puis lorsque l’on a rejoint la terre nous montons, nous montons jusqu’au cairn d’où l’on voit le village et de là, nous descendons de nouveau. Monter, descendre, ça glisse pareil. A l’aller comme au retour. A plat comme en pente. A pied comme à ski. Aujourd’hui il a neigé alors aujourd’hui j’ai glissé, plus que d’habitude, montée, descente. Aujourd’hui j’ai sorti les skis de randonnée, longs skis droits aux carres rouillés. J’ai glissé dans la neige et le vent jusqu’au sommet qui domine la baie. C’est un sommet si haut que de ses 70 mètres il surplombe le bateau. Monter, descendre, ça glisse pareil et aujourd’hui c’était en ski. La mer est extraordinaire, nous y avons navigué puis marché. Mais on y pêche aussi, sur la mer, même si on y pêche rien. Et donc on y ski. La mer ça glisse pareil, simplement, c’est plat.


2 réflexions sur “Monter, descendre, ça glisse pareil, par Louis

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s