Saloperies de norme, par Phil le marin

Il y a longtemps, très longtemps, j’habitais dans les montagnes. Un petit aparté dans ma vie de marin. Prés de notre maison, un fermier nous vendait le lait de ses vaches, quelques yaourts, et même occasionnellement du fromage. C’était bon et c’était simple. Mais voilà … Monseigneur Etat et Monseigneur Business voyaient d’un assez mauvais oeil que cela ne leur rapporte rien. Alors ils se sont rencontrés et ils ont décidé de créer l’Europe. Ô pas l’Europe dont nous rêvions, pas celle des Hommes, pas celle de la paix, non, ils ont créé l’Europe des marchands et des normes … A grands renforts de palabres, étayés de preuves dites scientifiques, ils nous ont fait comprendre que, pour notre bien, il fallait mettre un peu d’ordre dans tout ça …
La suite, vous la connaissez. On rebondit de normes en normes, chaque fois plus contraignantes, chaque fois plus absurdes …
Fini donc le lait que nous allions acheter à notre voisin, finis les yaourts, fini le fromage. La « mise aux normes » représentait un tel investissement que seul un fou l’aurait fait. Et les fermiers sont rarement fous, surtout quand il s’agit de leur argent. Donc, comme tout le monde, nous sommes allés au supermarché acheter nos yaourts et notre lait … pour la plus grande satisfaction de Monseigneur Etat et Monseigneur Business, en l’occurence Danone …
Le Groenland n’échappe malheureusement pas ni à ce fléau, ni à cette gigantesque escroquerie …
A Aasiaat, il y a une maison de retraite. Des gens âgés, très âgés pour certains. La plupart d’entre eux ont vécu toutes leurs vies en mangeant le produit de leur chasse et de leur pêche. Mais aujourd’hui, tout cela est fini. La « mise aux normes » impose que l’on mange sainement les bons produits du supermarché, la plupart congelés et importés du Danemark.
L’autre soir, comme elle essaye de le faire régulièrement, Ito a apporté du phoque à sa mère. Celle-ci en avait les larmes aux yeux de bonheur …
Serait il si compliqué de permettre à ces personnes en fin de vie de pouvoir manger ce qu’ils aiment et qu’ils ont toujours aimé ?

En tous cas, nous, avec Loulou, on se fait laisse pas dépérir … Même qu’il découpe des steaks de narval à la massette !


2 réflexions sur “Saloperies de norme, par Phil le marin

  1. En France, Monseigneur Lactalis, après avoir crié aux normes avec les autres, semble les oublier …la sale monelle est à la fête.
    En royaume chérifien, au croisement des effets de la mondialisation et du climat, loin des glaces tardives du pôle, nous mangeons les premières fraises… hors normes!

    On pense à vous, bon app!

    Anto et Mathilde

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s