De l’art et la manière de préparer la nuit polaire, par Phil le marin

Quand on regarde la vue satellite du pôle nord, on aperçoit un énorme œil noir, « tout grand ouvert, et qui me regardait dans l’ombre fixement » et qui s’agrandit au fil des jours … La nuit polaire s’installe dans le Grand Nord.

Nous nous apprêtons avec Louis à rejoindre le Manguier qui subit, stoïque, les assauts de vents violents depuis le début de l’automne. Pour le moment, l’heure est à la lumière, au soleil, à cette douce sensation de chaleur qui fait encore frissonner la peau. Celle des interminables cafés face au San Petrone, en compagnie de Rytkhéou et de son Étrangère aux yeux bleus … celle d’engranger de la vitamine D !


Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s