Edvard Samuelsen, par Phil le marin

Il portait le dossard n°7, et c’est lui qui a franchi le premier la ligne d’arrivée, après à peine 1h30 de course, pour 40 kms ! Nunu, l’ami originaire de Saatut avec qui je suis allé jeudi dernier chasser la perdrix blanche, était au comble de la joie. Il me disait que c’était les meilleurs à Saatut ( ! ), entre autre parce qu’aujourd’hui encore, ils pêchent le flétan et qu’ils ramènent le poisson sur les traineaux tirés par les chiens. Parfois jusqu’à 1 tonne de poisson ! Les chiens sont forts me dit il. Nous avons prolongé la soirée chez lui, où il nous avait invité. Soirée partagée avec sa femme, ses filles, les portables, la télé et Face de bouc, comme le veut maintenant la tradition moderne … Nous avons cependant beaucoup parlé avec Nunu qui, élevé à Saatut, a gardé le lien avec la Nature très présent en lui.

J moins 30 mn …

 

J – 5 mn

 

J- 1 mn …

 

C est parti !

 

Et c est grandiose !!!

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s