Début de la campagne scientifique de novembre, par Karin H.

Aujourd’hui, à la faveur d’un ciel largement dégagé, coup d’envoi de la campagne scientifique qui se poursuivra jusqu’au 27 novembre. Il s’agit de mesurer quotidiennement la longueur de l’ombre humaine à midi, par 68° 43’ Nord et 52° 50’ Ouest, aux fins d’établir une courbe signifiante pour le mois. Cette série de mesures s’inscrit dans un programme global de recherches relatives à l’impact anthropianimaspectralogique sur l’inclination neutronustalgique de notre planète (programme initié par la BMMSCP[1]). Le 27 novembre, les mesures prendront fin par la force des choses puisque c’est le jour de la disparition du soleil sous l’horizon et du début de la nuit polaire dans la localité d’Aasiaat, située aux coordonnées susdites.

L’étalon humain sera le scientifique embarqué responsable de la campagne de recherche (heeeeennissement de fierté -l’étalon c’est moi, 1,68m) et l’instrument de mesure le mètre de charpentier du bord. Les mesures réquisitionneront l’aide des habitants de la localité, qui seront partie prenante de cette 0euvre de Science internationale.

dscn9747

Sans ambages, voici tout de suite le premier résultat, déjà sciant : en Aasiaat, le 3 novembre à midi, l’ombre humaine fait 16 mètres de long.

Merci à mon aide du jour, Peter, qui passait sur le port pour faire tourner le moteur de son bateau. Il s’est très bien débrouillé avec le mètre car c’est justement comme charpentier qu’il est arrivé sur la côte est du Groenland, dans son jeune âge. Depuis, il a été entre autres tenancier de la cafeteria-dancing « l’Ours Polaire », grutier et pêcheur de flétans.

[1] Branche Malmousquéenne du Ministère des Sciences et de la Culture Papaoutes


6 réflexions sur “Début de la campagne scientifique de novembre, par Karin H.

  1. Ola Karin !
    L’expérience rocambolesque de mesures ombresques que tu nous décris me semble cadrer presque, pour la science nordiste, a ce qu’est l’utilisation du Plombotude pour la science sudiste.
    Le Plombotude fut mis au point a l’Exposition Universelle de Mourepianne, afin de mesurer avec précision et finesse la toxicité de l’aïoli, comme le chantent les rockers du mythique groupe Quartiers Nord (sur l’air du tango Corse !).
    Je ne sais ce qu’il adviendra avec Peter lorsque ton ombre s’étalera de tout son long sous quinzaine …
    Mais ce qui est sur, c’est que cette réincarnation du vieil homme et la Mer, avec lequel j’ai passé une journée sublime en août dernier, ne manie plus le mètre de charpentier, mais taquine le treuil a palangre comme personne !
    Et s’il pèche en effet fletan, red fish, car fish et autres morues, c’est pour les distribuer tout frais a ses fameux chiens (sans ail …).
    Je leur ai tiré les portraits, avec celui de Péter, et les ai mis dans mon FaceBook … et dans Photibucket …
    mais cela n’a pas été (pas encore ?) relayé dans le blog …
    Quoi qu’il en soie s’il commence à vraiment cailles, laisse un peu se faire mesurer les ôtres !!!

    J'aime

  2. Karine, arrête le rhum CHIC-CHOC, tu peux taper dans « ma » bouteille de Ron Zacapa, ça fait moins mal 😊
    Peut-être Keven t’a t’il fait fumer son thé du Labrador ?
    J’aurais dû rester, mon métier de géomètre aurait trouvé son utilité la-haut. Bises à vous deux

    J'aime

  3. Je m’imaginais les derniers jours de soleil, avec ton ombre qui continue loin sur l’horizon… Peut-être qu’avec des jumelles et une carte on pourrait le mesurer?!! bise d’Uruguay

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s