Du nouveau question Résidence d’artistes, par Phil le marin

L’hiver arrive ici au Groenland, à tout petit pas ! Encore des températures positives ce matin, mais quand même, l’ambiance n’est plus la même …

Le Manguier se prépare à entrer dans sa longue nuit polaire qui devrait prendre fin au cours des derniers jours du mois de janvier.

Cette période pré-hivernale réunit à bord l’essentiel de l’équipe de préparation de la résidence d’artistes Le Bateau-Givre (Cécile Ferrus, Olivier Pasteur, Patrick Gomès-Léal) et nous avons défini avec plus de précisions son déroulement.

La sélection définitive des artistes embarqués est en train de se terminer, nous vous ferons partager la liste des heureux élus ( ! ) dés le 15 octobre (date butoir), mais d’ores et déjà voici quelques précisions que vous pourrez retrouver sur le site qui a été actualisé.

 

Le lieu d’hivernage a été modifié. Nous avons opté pour une petite baie à proximité du port d’Aasiaat (3.500 habitants). Les raisons de ce changement sont d’ordre logistique, humain et financier.

manguier-au-mouillage
Le Manguier dans son havre d’hiver
vers-lest
Cap à l’Est

Logistique : Cette baie se situe à environ 5 kms de la ville, est extrêmement bien protégée, ce qui laisse espérer une embâcle précoce et une glace solide pour le restant de l’hiver. Je dis bien « espérer », car les Dieux de l’Arctique sont assez capricieux en ces temps de réchauffement climatique … Elle est accessible à pied (marche, raquettes, skis, attelage de chiens ou moto-neige selon) tout au long de l’année, et pratiquement par tous temps. Le relief avoisinant est constitué de petites collines, permettant un ensoleillement rapide du bateau dès le jour revenu (fin janvier).

 

Humain : depuis l’arrivée du Manguier au Groenland en septembre 2014, Aasiaat a toujours représenté une escale favorite du Manguier. Nous y avons organisé une conférence avec le lycée en 2015, reçu des étudiants à bord, connu les pêcheurs. Ces liens tissés avec un certain nombre de personnes sur place nous permettront de mieux intégrer les séjours des différents artistes venant à bord. La proximité du village permet aussi d’envisager de véritables échanges avec les Groenlandais, ce qui a toujours été une raison d’être de ces séjours.

Par ailleurs, les artistes pourront prendre « un bain de civilisation » à Aasiaat de temps à autre (douches chaudes, cafétéria, connexion internet, laverie, etc.), et éventuellement y séjourner pour compléter/enrichir/étoffer leur travail (avant et/ou après les 3 semaines de résidence, à leurs frais).

 

Financier : N’ayant pu obtenir la gratuité des vols, et dans un souci strictement financier, le choix d’effectuer la résidence à Aasiaat est aussi guidé par le fait que les tarifs aériens sont moins élevés que les vols sur Uummannaq.

 

A bord, le travail s’organise, en attendant l’arrivée très prochaine de notre première artiste, Karin. Keven et Patrick s’occupent de construire la fameuse « cabane » destinée à protéger les tôles du Manguier de la rigueur du vent, Olivier coupe, fend et stocke des tonnes de bois (l’hiver sera rude ?), Cécile dégrée les voiles et fait des gâteaux !!!

J’oubliais: Patrick fait aussi des images des féériques aurores boréales qui nous entourent …

wp_20160925_21_43_03_pro

 

A bientôt !

 

 


Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s