Et ça continue, encore et encore, par Phil le marin

Pour ma troisième journée, je suis reparti à skis. Pour une «petite»balade – une randonnée plutôt – de 30 kms !

Parti le matin à 9h, c’est à 18h15 que nous sommes descendus du bus qui nous ramenait au gîte du Mont Albert ! Quelle journée ! Soleil radieux, encore (!), froid et neige ! La première partie, dans la forêt, était sublime, avec une piste vallonnée en montée et des descentes légères. J’avais farté bleu (eh oui, faut bien apprendre !), et ça glissait du feu de Dieu ! Sssss, Sssss, un vrai régal ! Le ski de fond comme on en rêve.

Les choses se sont compliquées au bout du dixième kilomètres : les motoneigistes, toujours là au bon moment et au bon endroit, nous ont conseillé de descendre à pied … Quelle descente ! Une bonne piste noire de ski de piste ! Des creux des bosses, dans un couloir étroit et verglacé bordé d’arbres ! L’ouvreur, François, un cador, l’a quand même descendu, mais il m’a avoué après coup s’être fait peur !

Au fil des heures, des cuisses endolories et des bras en compote, l’esprit vogue ailleurs … jusqu’à l’arrivée au Mont Pointu, qui domine Sainte-Anne-des-Monts, le golfe du Saint-Laurent parsemé ça et là de quelques rares glaces. Il faut enfin descendre du Mont, toujours à pied car la fatigue est vraiment bien installée et faudrait pas faire une mauvaise chute. Enfin le bus, l’ovation répétée pour tous les derniers du groupe (dont je fais évidemment partie !), l’escale à la salle polyvalente de Sainte-Anne où nous attend un «shooter» et un super musicien de folk qui nous joue du Pellerin (chanteur/compositeur québécois). Puis c’est le retour au gîte, le repas toujours aussi délicieux, et re-soirée musique avec le fameux groupe Les Apalaches, et enfin, enfin, un gros dodo !

Cornettes

Hier par contre, pas encore chauffé, j’ai fait une mauvaise chute dés le départ, et j’ai passé la journée avec les musicos autour du feu. Une surprise de taille nous attendait le long de la baie : boléro de Ravel et chorégraphie de cornettes ! Absolument superbe ! C’est ça la TDLG, une succession ininterrompue de surprises, tout aussi bonnes les unes que les autres.


Une réflexion sur “Et ça continue, encore et encore, par Phil le marin

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s