Unbreak dans le bush, par CZH (suite)

[Scroll down or click here for English version]

Tout au long de notre séjour, nous irons de surprise en surprise devant la quantité d'objets incongrus et déplacés dans cette maison si difficile d'accès au milieu de cette immensité déserte. Colossal fauteuil rembourré, imprimé fleuri avec roulettes et petits volants, chaises et table en bois massif, vernis et chantournés, canapé lit, store à lamelles monté sur chaque fenêtre, ventilateur lustre, miroirs, commodes, écran TV géant sans compter l'équipement électroménager livré à sa vacuité intérieure faute d'électricité (en l'occurrence fournie par le fuel du générateur).

P4240067

Mais nous, on s'en fout ! Dans la pièce principale où nous avons d'emblée établi notre campement, il y a un énorme poêle cheminée dont les doubles portes en fonte énoncent fièrement le sérieux de l'affaire, ça dit en grosse lettre : SCHRADER FIRE PLACE ! Jonah le bourre de bois, envoie une bonne rasade d'essence et enflamme le tout avec une torche à gaz, tout comme il allume ses cigarettes.

P2220026

En cette saison, la lumière est permanente. Plus besoin d'électricité. Pour l'heure, le temps d'une bonne flambée, d'une purée lestée de viande hachée de bœuf musqué et chacun se traine, moulu, sur son matelas.

(A suivre)

Off in the bush, by CZH

Throughout our stay, we're going from one surprise to another, discovering an amount of random objects, dropped into this house so hard to reach in the middle of the arctic desert. A huge upholstered armchair, with floral prints, small wheels, chairs and table in solid wood, varnished and fretted, sofa bed, mini blind mounted on each window, chandelier, fan, mirrors, dressers, widescreen TV, besides all the electrical equipment left to its inner emptiness due to the lack of electricity (which used to be provided by the fueled generator).

Anyway, who cares?! In the living room where we immediately set up our camp, there is a huge wood-burning fireplace with cast iron double doors proudly stating the seriousness of the matter, saying in capital letters: SCHRADER FIRE PLACE! Jonah fills it up with firewood and sends a big gulp of gasoline and ignites it all with a gas torch, just as he lights up his cigarettes.

In this season, the daylight is permanent. No need for electricity anymore. For now, it's time for a good fire, accompanying mashed potatoes ballasted with muskox meat, then everyone crawls, bushed, on his mattress.

To be continued…

English translation by Tanguy


Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s