Refriscata, par CZH

En Corse ça se passe aux alentours du 15 août, date charnière qui marque la fin de la canicule. Pour nous aussi c'est la refriscata, le thermomètre a perdu 20°. Faut dire que l'on a fait route encore un peu plus vers le nord et que l'on a perdu la douceur estivale charriée par le Mackenzie.

A bord le poêle est rallumé, l'équipage s'est rhabillé. Manches longues, jambes longues : une, deux, trois couches sans omettre gants, bonnet, capuche.

Nous sommes au sud de Baillie Island qui jouxte le cap Bathurst. On s'attaque tout d'abord au petit croissant de sable et de galet posé sur bâbord. De rares touffes de graminées agitent leur plumet entre les vagues de brouillard tandis que de rases tâches vertes agrippent le sol. C'est du pourpier de mer de la famille des Caryophyllacea. Une petite feuille pointue, charnue à la saveur douce et iodée d'huitre fraiche, riche en vitamine C et A. Une des fameuses plantes préconisées par Steller pour prévenir l'équipage de Béring du scorbut. Inutile de préciser que chacun est mis à contribution pour la cueillette et nous en rapportons une bonne botte. Cette langue de terre appartient aux oiseaux. Sternes et goélands protègent leurs petits, grosses boules de duvets hirsutes montées sur pattes et leur rapportent de fins poissons brillants. Plus loin des loons et des eiders prennent leur envol et amerrissent. Toutes sortes de plumes parsèment le rivage, brunes, blanches, noires. On s'emplit les poches de galets aux formes et aux nuances infinies.

Puis gorgés de brume, on regagne le bateau pour une pause fumante et revigorante. Philippe et Michèle profitent de la torpeur générale post-digestive pour tenter de maîtriser les rouages du GPS, lequel s'avère indispensable pour retrouver le bateau dans le brouillard lors des descentes à terre.

En fin d'après-midi, nous repartons pour une autre excursion sur l'île Baillie. Nous accostons dans une petite baie occupée par une colonie de petits canards, peut-être des macreuses brunes. Puis, forts de nos repères GPS nous nous enfonçons dans la toundra. Quelques oies du Canada pâturent dans un renfoncement herbeux. Seuls cous et têtes se détachent en ombre chinoise au-dessus du talus qui les abrite. Ailleurs nous suivons les empreintes d'un invisible troupeau de caribous ou de bœufs musqués. Sur le chemin du retour, Michèle avise dans le sable une trace de paluche ursine, massive et bien nantie au vu des profondes encoches qui prolongent les coussinets. Mais pour l'heure nous n'aurons droit qu'aux empreintes et aux crottes.

Tout est silencieux et feutré sur l'île Baillie lorsque nous regagnons le cocon du bateau.


3 réflexions sur “Refriscata, par CZH

  1. Bonjour ( ou bonne nuit je ne sais pas 😉
    Juste un rapide coucou et vous remercier pour ces messages postés régulièrement! Ca nous permet de voyager avec vous et de s’imaginer avec vous grelotant dans le grand nord.
    On attend avec impatience les photos et les prochaines news de tout l’ équipage ( humain et canin 🙂
    Elise

    J'aime

  2. Bonjour tout le monde,
    Merci beaucoup pour les nouvelles.
    Le pourpier des mers a l’air aussi nutritif que le pourpier du jardin de la voisine (petites feuilles charnues gorgées d’oméga 3, de vitamines et de minéraux). Avez-vous completé avec les produits d’une peche et/ ou d’une chasse ?
    La passagère canine apprécie-t-elle les balades et les rencontres avec les oiseaux ?
    Nous vous souhaitons une rencontre avec le propriétaire de l’empreinte bien visible.
    Nous pensons très fort à l’équipage du manguier et à sa super aventure!

    J'aime

  3. Salut tout le monde !!
    Je suis ravie de voir que l’équipage se porte bien et que vous rencontrez encore des traces d’etre vivants (et visibles !!)… Moi qui pensais qu’il n’y avait pas ame qui vive dans le grand nord…
    🙂
    Je vous souhaite une très belle expédition, nous pensons tous bien à vous.
    Béa (qui écrit depuis son petit portable de la campagne d’Aulnay la Rivière et qui a permis aux parents de laisser eux aussi un message)

    J'aime

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s