Pêche à la morue, par Phil le marin

    DSC_0370 
 

La pêche à la morue est ouverte depuis peu, 25 janvier pour être précis. Elle restera ouverte jusqu’à la fin mars pour les gros bateaux de pêche, et un peu plus tard pour les petites embarcations qui la pêchent au jigging (la façon traditionnelle, une ligne qui descend au fond avec un appât, comme sur les images des bancs de Terre Neuve). La morue n’a qu’à bien se tenir, car elle est pêchée de 3 façons différentes :

    Avec des chalutiers, qui vont racler le fond et se font pointer du doigt comme les grands prédateurs. De fait, il ramène tout ce qui traîne dans l’eau, et comme seule la pêche à la morue est ouverte, le reste est balancé dans la mer …
Il y a aussi les long liners (pêche au palangre. Un ou une …), qui viennent d’un peu partout. Entre autre 3 bateaux avec des russes à bord (mais les bateaux sont immatriculés en Alaska). Le capitaine de l’un d’eux, Russe, a grandi en Chine, et vit maintenant dans le … Mato Grosso où il est marié à une brésilienne. Todos os dias, falamos um pouco português junto !!!
     Et puis il y a la pêche au pots (cages), qui est la seule que j’ai pratiqué, pour avoir eu la chance de partir avec Charlie, Georges et Christie pour une longue journée de labeur. Enfin, moi, je faisais les photos … de temps à autre, je remplissais les sacs d’appâts aussi. C’était à ma portée. J’ai écrit un long texte assez technique sur cette pêche, que j’ai complété par deux longues discussions avec Christie et Joe au port. Un peu long pour en parler dans le blog, d’autant que j’aimerais le proposer pour en faire un article, quand je l’aurais un peu étoffé. Mais je peux vous dire que c’est un boulot d’enfer, à fond en permanence, dans des conditions qui ce jour là étaient fastoches (mer belle, soleil), mais qui peuvent être vraiment très dures …

DSC_0247 

Ici les bateaux sont assez petits (15 à 20 m en moyenne). Tous les trois jours maxi, il faut qu’ils vident leur cale à la conserverie qui est ici à Sand Point. Certains bateaux rentrent tous les soirs au port, d’autres partent jusqu’à être plein, et restent sur les lieux de pêche au mouillage, quand le temps le permet. Il doit y avoir 30/40 bateaux qui pêchent en ce moment ici.
Une saison suit l’autre. Après la morue, il y aura le flétan, puis celle que tout le monde attend, celle du saumon (ouverture le 6 juin, on y sera !), avec encore un peu de morue à l’automne, et puis une petite période de temps mort, vers la fin de l’année, avant de recommencer l’année suivante …
On se demande comment il y a encore du poisson !!!

DSC_0359

DSC_0414

DSC_0386


3 réflexions sur “Pêche à la morue, par Phil le marin

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s