Au repos avant Béring, par Eric

Coup de vent en cours, 3 dépressions et plus de 80 km/h de vent annoncés. L'équipage apprécie le mouillage protégé, trouvé dans la baie Kolioutchine, et en profite pour se remettre doucement sur pieds. Depuis 2 jours, les gorges grattent, les nez coulent, les estomacs grincent, le stock de paracetamol est vivement sollicité ! Ainsi qu'extrait de pépins de raisins et autres produits recommandés par les savants. Un mois après notre départ de Mourmansk, il ne reste plus que 130 milles avant de franchir le détroit de Béring, et nous guettons la bonne fenêtre météo avec l'aide de Christian, notre fidèle routeur breton. Bientôt l'hiver s'installera et nous pourrions risquer d'hiverner au même endroit que Nordenskjold (qui ouvrit le passage du Nord-Est en 1878-79) ! Le trajet parcouru nous surprend tous, même si ce n'est pas la première fois, et nous méditons devant les cartes de l'Arctique affichées dans le carré. A l'ouest depuis le passage de l'antiméridien, le chemin le plus court pour rejoindre l'Europe passe désormais par le nord de l'Amérique et le Groeland… Au fil des méridiens, beaucoup de fuseaux horaires traversés : nos horloges indiquent maintenant 9h du matin, alors qu'il n'est que 22h, la veille, en France.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s