Les glaces, à nouveau, par Karin

Nous avons levé l'ancre cette nuit et quitté l'Archipel aux Ours
(Medvezhii). L'île, finalement, nous l'avons vue et pas seulement
touchée et respirée à travers la brume. Odeur de terre dans le talus de
la plage, oui, herbe et mottes souples sous nos pas, oui (sentiment
d'être à nouveau dans le Sud, toundra plus proche des herbages écossais
que l'île Bianki). Mais la brume s'est dissipée et nous avons eu deux
jours de beau temps, deux grandes balades excitantes. Calligraphies des
traces sur le sable : ours, ourson, renne, renard, palmipède. Mikados
géants ou minuscules des bois roulés, polis, sculptés par la mer.
L'ours, sur la crête, qui nous observe. Les mégalithes géants qui
surgissent dans la brume, avec le toit surmonté d'une sphère de la
maison indiquée sur la carte. Monuments (soviétiques ?) et station
météo comme abandonnée en catastrophe, il y a des dizaines d'années,
avec la tranche de pain sur la table, les relevés météo en liasses, le
bois fendu pour le poêle, les  
bouquins, le matériel technique. L'ours semblait monter la garde
devant mais, nous voyant venir, nous a laissé la place, et le temps de
fouiner et songer. Puis c'est une chouette harfang, perchée sur la
crête d'une vallée marécageuse, qui nous regarde passer. Le lendemain,
Judith trouve un lemming devant ses pieds, qui me grimpe sur la manche.
Sur une péninsule, le phare abandonné ressemble à une chapelle de bois,
la lanterne comme clocher. Dans la maison du gardien, nous retrouvons
des disques vinyle cassés, des bobines de films vides, et tant d'autres
objets poignants, témoignant d'une vie qui n'est plus, attisant notre
curiosité. Riches journées.. L'île était belle.

J'abandonne cette évocation car Cécile et France, de quart de barre,
annoncent des glaces. Quand elle a aperçu la première, Cécile a cru que
c'était un bateau et a allumé la VHF. " Quand j'ai vu que c'était un
floe, je me suis trouvée con, je l'ai éteinte !". Nous voici au milieu
de nouvelles îles, canards de verre, grottes de Demoiselles flottantes.
Je vous quitte pour aller les admirer.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s