Octobre 2008, Les Ecrans de l’Aventure

Dijon, festival international du film d’aventure

Rencontres, partage, bouillonnement des méninges : l’effervescence du festival.
Entre ceux qui reviennent et témoignent de leur périple et ceux qui les préparent pour la première fois ou qui repartent.
Nous passons trois jours à nous  requinquer le moral en visionnant un concentré d’aventuriers tous plus originaux et passionnés les uns que les autres. C’est une bouffée d’optimisme où les leçons de courage et d’obstination prennent toute leur valeur. Cela fait chaud au cœur et l’on se dit que l’on fait des provisions pour les jours douteux de déroute qui ne manqueront certainement pas.
De tous ces films, on  retient les vastes paysages oxygénés par l’air du large, les visages burinés et rayonnants des hommes et des femmes qui sont allés au devant de leur rêve.
Certaines phrases font échos à nos propres phases de doutes, ainsi que Claude Lorius  (grand aventurier et chercheur des pôles) l’écrit dans ses carnets : « la vie est décevante quand on lui en demande trop. »
Parmi tous les messages que véhiculent ces témoignages, on pourrait en retenir quelques-uns comme: s’obstiner toujours dans l’effort que l’on entreprend, essayer n’est jamais vain mais toujours riche d’enseignement et rien ne se gagne sans combat.

Ce voyage a aussi été l’occasion de retrouver nos futurs équipiers vagabonds des glaces : France et Eric. Enthousiasmants et toujours aussi généreux malgré leur emploi du temps serré, serré.
Nous retrouvons Bastia les batteries chargées à bloc. Tant mieux, il va nous falloir du punch dans les mois à venir !!!

Cécile Z.


Une réflexion sur “Octobre 2008, Les Ecrans de l’Aventure

  1. Oui, ça fait du bien de rencontrer des gens qui donnent du sens à nos rêves en partageant les leurs. Et vous êtes de ceux qui rêvez et partagez vos rêves. Chaque fois que j’ai posé le pied sur Le Manguier, j’ai senti tomber de mes épaules le poids de ma vie terrienne, j’ai perçu les vibrations du large, j’ai compris pourquoi mon père a pris un jour la mer.
    Bises affectueuses à tous les trois.
    Olivier

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s