Le voyage immobile, par Rémi

Le voyage immobile

Le plus beau des voyages
N’est-ce pas celui que l’on fait immobile
Assis au milieu de sa tête en regardant le vent
Dans un avion sans ciel,
ou un bateau sans océan ?

Le voyageur immobile tourne sur lui-même, impuissant,
passager sans ticket d’une planète sans objet.

Écoutant le ronronnement du temps
et scrutant dans le ciel ces astres ahurissants.

Ces bribes de hasards qu’il appelle des étoiles.

 


2 réflexions sur “Le voyage immobile, par Rémi

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s