Bonheur bis, par Phil le marin

Il faut en avoir été privé comme nous le sommes. Tourner le robinet et ne rien voir venir. Aller au lac la chercher. Les marins savent son prix. Arriver à l’escale et enfin pouvoir en user. En abuser !

L’eau ! La douche !

Ici à Akunnaq, c’est vraiment génial: il y a la maison communale, où l’on peut se doucher moyennant 20 DKK, et même aller aux toilettes, et puis il y a le « Illu Sullivik » où il est possible de laver son linge, de le sécher, de prendre une douche (même tarif) et, je l’ai découvert ce matin, d’affûter ses couteaux et autres ustensiles à découper. Le tout en libre service communautaire. Génial !


Une réflexion sur “Bonheur bis, par Phil le marin

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s