Arrivée d’Olivier par Phil le marin

Les journées passent, sans véritablement se ressembler. Pourtant, on peinture (comme on dit ici au Québec), on ponce, on sable, on meule … Mais voilà, c’est jamais tout à fait pareil.

Vendredi soir, Danielle est revenue pour un week end prolongé, puisqu’elle avait pris son lundi pour venir nous aider. Arrivée les bras chargés: un énorme gâteau au chocolat (et son glaçage à la noix de coco … ), une salade composée, et même des bières (elle qui ne boit pas, enfin, ne buvait pas, parce que depuis qu’elle a découvert le Manguier …). Samedi, temps mitigé, on se prépare au grand jour: dimanche beau temps, avec de la pluie prévue vers les minuit. Donc le dimanche au petit matin, dernier round de sablage du pont. Pendant que Keven et moi sablons, Vincent et Danielle s’échinent sur les ponceuses pour que la cabine avant retrouve un look de Djeune … En tout début d’après midi, après une courte pause casse croûte concoctée par Danielle ( à ce propos, il faudra que je fasse un petit blog sur La gestion de la femme moderne sur le Manguier, article qui pourrait être croustillant mais aussi  m’attirer à tout jamais la foudre de celles dont je suis pourtant l’ardent défenseur …), nous avons attaqué les peintures du pont (la partie qui restait à faire, coursive tribord, arrière, cabine arrière, rambardes), et c’est précisément l’heure que choisit Olivier pour débarquer ! Pauvre, il ne pouvait pas tomber plus mal ! Après 8 heures de route + le décalage horaire, il s’est vu illico presto équipé d’un rouleau ! Il faut dire que sa nouvelle combinaison de travail vert suisse demandait à être rapidement bariolée pour éviter d’être pris pour un « greenhorn » (un bleu en Alaska …) !

On finit tard (20h), mais la soirée se poursuit quand même avec l’évocation de René Dumont (Ah, la belle époque où les écolos avaient d’autres rêves que celui de devenir secrétaire d’Etat …), un rapide flash back sur le Maoïsme et la Révolution Culturelle (sic Olivier), et enfin The Wall des Pink Floyd (je précise pour ceux qui auraient des lacunes musicales …) avant d’aller se coucher (à regret !).

Lundi pluie, comme annoncée, mais pas suffisamment pour nous laisser inactif. On bosse à l’intérieur, pendant que Serge, le soudeur du chantier Bouchard, fait des prouesses à la baguette (de soudure): les trous sont bouchés, les renforts posés, et mardi soir (à l’heure où je vous écris), le Manguier devrait être étanche …

20160531_085914.jpg20160531_085938.jpg

 

20160530_073511.jpg20160531_152009.jpg


4 réflexions sur “Arrivée d’Olivier par Phil le marin

  1. Ouh, que j’aimerais être avec vous…. Tranquillement installé sur le gaillard d’avant, à « peinturer » au pâle soleil.

    J'aime

  2. Je viens de m’actualiser du blog et des avancées du chantier sur le Manguier et c’est avec admiration que je vois le boulot réalisé! bravo à tous et à mon tio père pour toute cette énergie!

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s