Une arrivée toute en douceur, par Phil le marin

Le vol direct Francfort Anchorage est vraimen un régal. D'abord parce qu'il ne dure que 8 heures environ, ensuite parce qu'on survole le Groenland. En voyant ces étendues glacées toutes blanches, je me suis dit que bientôt, on y verrait peut être une petite tache rouge …

Et puis, dernière chose appréciable, on arrive directement en Alaska, ce qui est un peu différent que de rentrer aux USA. D'ailleurs, pour illuster la chose, la douanière à Anchorage, en regardant ma fiche d'entrée, m'a dit "C'est vous le français qui a son bateau à Kodiak ?" Je réponds "Oui, c'est bien moi. Mais vous me connaissez ?" "Oh, ici, tout le monde vous connait !" m'a t elle répondu avec un grand sourire, assorti d'un "Well come back to Alaska". Comment rêver mieux !

Le Manguier a supporté sans problème l'hiver le plus rude depuis 1970 ici à Kodiak, le Baudouin a démarré au quart de tour, comme le générateur et tout le reste. Les oeufs que j'avais oublié à bord il y a 7 mois sont encore bons (puisque j'écris), pas une trace de moisissure, enfin un régal !

A très vite pour le détail des projets futurs


2 réflexions sur “Une arrivée toute en douceur, par Phil le marin

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s