On the road again, par Phil le marin

Petit retour en arrière : après ce fameux 14
février, j’ai un peu trainassé chez Carrie et Bill, attendant d’avoir des
nouvelles des doudous. Carrie et Bill habitent au milieu des bois une jolie
maison. Bill prépare sa saison d’agence-accompagnateur qui débute je crois en
avril. Son domaine de prédilection est les
Brooks Range, dernière chaîne de
montagne au nord avant la grande plaine arctique d’Alaska. Une véritable
merveille à en juger par le petit film qu’il a tourné …

J’ai profité de ces heures de lenteur pour avaler
le magnifique Dalva de Jim Harrisson, et me plonger avec consternation et
tristesse sur ce que l’on dénomme Les guerres indiennes … Ça n’a pas été pour
améliorer ma vision de ce pourtant si beau pays …

Je crois vous l’avoir déjà
dit, mais qu’importe de redire ce qui est bon au cœur. Carrie et Bill, que je
connais pourtant si peu, ont été vraiment formidables, sachant être à la fois
discrets et présents, cherchant à trouver des distractions et des activités qui
puissent me faire retrouver le sourire … Je suis ainsi aller chez le
coiffeur !

Le très petit nombre des lecteurs du blog qui
m’ont vu entrer en pleurs dans mon cagibus de l’avenue Emile Sari, et en
ressortir en sifflotant un petit quart d’heure après – quart d’heure consacré à
enfoncer des clous dans mon établi ou à démonter un réveil – n’auront pas de
mal à comprendre que j’ai vite réussi à remonter la pente et à prendre avec
fatalité ce coup du destin … j’ai laissé à regret Carrie et Bill pour m’en
aller sur Anchorage, chez Paul que j’avais connu en octobre dernier.

Au nombre des rencontres faites à Anchorage et qui
méritent d’être mentionnées, Nathalie, consule honoraire à Anchorage, dont je
découvre avec étonnement que son grand père est corse ( ! ), qu’elle parle
russe, connaît bien toute la communauté russe de Tchoukotka, et que son travail
et ses goûts l’ont amené à vivre à Kotzbue (nord Alaska). Une personne
charmante, vive et intéressante, avec qui j’ai beaucoup de plaisir à parler.
J’ai aussi eu la chance qu’elle m’amène visiter le Native Center, normalement
fermé aux étrangers en hiver, et qui est tout à fait intéressant – je
n’entrerai pas en détails sur la question indigène par trop complexe –

De Anchorage, j’ai décidé d’aller faire un saut à
Seward, petite ville touristique au sud de la presqu’île de Kenai. Route
magnifique effectuée sous un temps superbe, passant au milieu de pics acérés et
enneigés . Arrivée à 17h, dans une de ces villes à l’américaine où il n’y
a ni centre ni périphérie, rien que des rues larges et, dans le cas de Seward,
bordées de magasins à touristes – bar, restos, boutiques de fringues, de
charters ou de souvenirs -. Heureusement que le Yukon Bar est là pour
m’accueillir, sympa, chaleureux et, en plus, connexion wifi + chaine de télé me
permettant de voir Canada Allemagne en hockey !

Je découvre alors en ce lieu fort sympathique où
la bière est ambrée, le
couchsurfing chère à Judith … bon, pour ceux que ça
intéresse, c’est un réseau (on adore ça à notre époque, les réseaux !)
international de gens qui offrent des places pour dormir chez eux. En général,
c’est plutôt des gens qui voyagent, mais pas toujours. Donc j’ai vite fait de
voir que sur Seward, il y avait une bonne vingtaine de personnes disposée à m’accueillir,
et après quelques mails et une seule bière, j’ai trouvé où j’irai dormir !

Seul problème, c’était à 8 miles du centre, et j’en
ai fait les ¾ à pied ! de nuit …  en me disant qu’avec le réchauffement, les ours avaient sans
doute fini d’hiberner et qu’ils devaient avoir une sacré dalle … mais non, I’m
still alive !

Les jours suivants, j’ai
profité du lift d’ Heather qui partait à 7h30 pour aller en ville avec elle –
elle enseigne à l’école -. Elle me laissait au Wreck Train, un café bar aménagé
dans des vieux wagons sur le bord du port, endroit superbe, où j’ai rencontré
beaucoup beaucoup de monde ! Suite au prochain numéro !

DSC_0515

DSC_0516

DSC_0519


Une réflexion sur “On the road again, par Phil le marin

  1. Anchorage, Seward, Kenai, pour moi ce sont des souvenirs remontant à mon voyage de noces en Alaska en 1979.
    C’était un périple en automobile, depuis Vancouver, tout de même, via Whitehorse (Yukon)jusqu’à Fairbanks et retour
    Que de bon souvenirs et un petit gout d’aventure

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s