30 janvier 2010, A la recherche du bison perdu, par Phil le marin

DSC_0121 

Pas un souffle d’air … L’eau du port est comme miroir,
tout est blanc de givre… Le ciel bleu turquoise, sans un nuage, extrêmement
pur. Il est presque 11 h, et le soleil ne va pas tarder à passer par dessus la
crête et nous inonder de lumière ! Un jour à aller voir les bisons !
il y en a un peu plus de 250 dans l’île, et  leur population est maintenue constante par un contrôle
strict de la chasse. Ils sont un peu loin du village, aussi il ne faut pas
trainer … vite un pic nic dans mon sac : une bonne bière (eh non, c’est
des blagues c’est pour vous faire marcher !), une bonne bouteille
d’Orezza, quelques fruits secs, un peu de chocolat, et un sandwich au
caoutchouc orange qu’ils appellent ici Cheddar cheese … plus les jumelles et
l’appareil photo. Bien emmitouflé et en route …

En route ça veut dire déjà remonter tout le village jusqu’à
la route (la piste of course) qui mène à la décharge, d’où démarre un certain
nombre de sentiers (c’est ce que m’a dit Luis …). Chemin faisant (réflexe
classique), je commence à pester contre ces p… d’insulaires qui n’en ont rien à
foutre des étrangers et qui les laissent cavaler à pied sans même s’arrêter. Et
comme pour stopper court ce monologue facile, Shellar (je pense pas que ça soit
exactement son nom, mais j’ai encore un peu de mal à les comprendre), à qui je
demande mon chemin, non seulement m’indique la route de la dite décharge, mais
décide de m’y conduire pour m’indiquer les différents chemins que je pourrais
emprunter !!!  Superbe énorme
4×4 dans lequel j’étouffe avec mes 2 polaires et ma veste en duvet … Mais
Shellar (une jeune femme d’une trentaine d’années) a grandi ici, et connaît
bien « son » île.  Merci
Shellar !

De fait je me retrouve dans un endroit magnifique, avec en
prime la décharge ! Mais ça m’intéresse beaucoup de savoir comment une
micro société comme celle de l’île de Sand Point fonctionne … un maxi Manguier
en quelque sorte ! ou une micro planète …

Très vite je perds de vue la décharge et me trouve au milieu
d’une nature grandiose. Et vraiment, je n’ai pas arrêté de me dire ça toute la
journée : qu’est ce que c’est beau l’Alaska ! Incroyable ! Je
comprends qu’ils soient fiers de leur pays (car ils le sont tous). Je marche
sur un sentier de quad, au milieu des aulnes, dans un peu de neige. J’ai vite
fait d’arriver à un sommet d’où l’on … non allez celle là je vous la fais
pas… pour la suite demander à JPS de Bastia … vue extraordinaire, les adjectifs
de mon pauvre vocabulaire ne suffisent hélas pas … il faudrait une Karin !

DSC_0141

DSC_0140

DSC_0135

DSC_0129

Je m’adosse à une pierre, déballe mon schnic pic, et savoure
avec délice la gastronomie locale. Quand tout à coup, derrière moi, un souffle
… alors là, les amis, je vous dis pas … vous vous imaginez la scène ? vous
êtes dans une petite île perdue au milieu de nulle part, seul, vous êtes partis
pour aller voir les bisons, bien sûr vous n’avez rien sur vous, ni fusil ni
pétard, ni même un couteau … la fameuse histoire de la relativité du temps … la
fraction de seconde qui s’est passée entre le souffle et mon retournement,
comme elle m’a paru longue … et bien sûr, il était là …

Vous connaitrez la suite au prochain épisode des Aventures de Phil le
marin en Alaska …

Bon, allez, je vais pas vous faire ça ! c’était pas un
bison, c’était un chien !!! super sympa d’ailleurs. Je lui ai donné la
moitié de mon sandwich, il était content, moi aussi ! on a cavalé ensemble
tout l’après midi, et puis je m’en suis allé vers mon bateau, et lui s’en est
resté !

Pas vu de bisons cette fois-ci, mais le prochain coup …

DSC_0137

 


Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s