« Hirondelle du soir, espoir ! » par Judith

Au large d’Ibiza est arrivée au coucher du soleil une belle passagère clandestine, aux longes ailes effilées…
Semblant perdue au milieu de tout ce bleu, elle est venue se poser dans le carré du Manguier. Etrange perchoir que ce « bateau-arbre », mais il fera l’affaire pour la nuit.
La petite nous a raconté son périple en piaillant hardiment avant de s’endormir profondément, épuisée de fatigue. Dès l’aube, elle s’est mise à virevolter autour du bateau, entrant et sortant du carré en passant au dessus de nos têtes. Pas peureuse la bête a même assistée à notre petit déjeuner perchée sur le frigo, sans pour autant oser prendre les miettes offertes !
Chacun sa route, chacun son chemin… c’est quand le soleil fut bien haut dans le ciel qu’elle a repris sa longue migration vers le Nord, après nous avoir salué un moment.
Hasta luego amiga y gracias por la visita !
Hirondelle02


Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s