Poème d’Agathe

Non jamais,
Tienawali
Le rêve, les jours te semblent longs,
C’est comme si tu pataugeais dans la boue
Entouré de cœurs roses
C’est moi la vie imauve
Les yeux de pleurs roses
Pour que toi tu sois un cœur
De vie imauve

Agathe, le 19 octobre 2007, en mer
entre Mazara del Valo et Licata

Ti_amo


Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s