Longue vie à Magtogoek ! par Phil le marin

Magtogoek, Le chemin qui marche …

En octobre 2014, le Manguier arrive au Groenland, après un rude combat contre les glaces du passage du NW particulièrement abondantes et denses cet été là. Le Manguier est passé, mais ses navigations alaskanes, son hivernage dans les glaces d’Argo Bay et pour finir son passage du NW l’ont éprouvé et une révision complète s’impose.

Mon bon ami Vincent (On a marché sous le pôle, Le piège blanc, La voie du pôle), résident au Québec, se renseigne et m’informe qu’un port de pêche de Gaspésie pourrait très bien faire l’affaire, avec son travel lift de 300 tonnes.

L’été 2015, le Manguier appareille d’Aasiaat, destination Rivière aux Renards, où il arrive fin août après une magnifique traversée.

Peu de temps après je vois débarquer au bateau deux copains de Vincent, une chanteuse d’opéra, Catherine, et un jeune à la chevelure typée, Keven … Le courant passe bien, tellement bien que rendez-vous est pris pour le mois de mai 2016. A la date prévue, nous attaquons un énorme chantier qui durera plus de deux mois, sablage des oeuvres vives et mortes, du pont et des superstructures, peintures, révision générale ….

Keven est le seul à être en permanence avec moi pendant les deux mois, mais ce chantier aboutira grace à l’aide incroyable de bonnes volontés, françaises et québécoises. Au nombre desquelles Vincent bien sûr, mais aussi Catherine, Christian et Claudine, Olivier, Cécile F., Danielle et tant d’autres encore …

La casquette de Keven et la barbe de Vincent
L’application du primaire époxi après sablage
Danielle, Keven, Vincent, Catherine

Mi juillet 2016, c’est un Manguier rutilant qui appareille pour le Groenland. Keven est à bord, nous naviguons ensemble tout l’été. Je rentre en France à l’automne, Keven garde le Manguier à Aasiaat en compagnie de Karin venue le retrouver.

Le 31 décembre 2016, Cécile Agathe et moi le rejoignons pour démarrer les premières résidences Artistes en Arctique. Keven lui a hâte de rentrer retrouver les siens et part le 15 janvier.

Avec une idée en tête: avoir son propre bateau et courir le monde …

Il aura fallu quand même attendre presque 3 ans pour que ce rêve devienne réalité, mais ça y est, le bateau est à l’eau, il navigue, tout marche. Le bonheur !

Alors longue et belle vie à Magtogoek, et à ses deux sternes amoureux, Cynthia et Keven !

https://www.tabloid.co/2020/09/03/titre

 

 


Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s