Une tache bien grasse, par Phil le marin

Aujourd’hui j’ai fait quelque chose que j’ose avouer n’avoir jamais fait depuis l’achat du Manguier en 2002 ! A savoir graisser la ligne d’arbre de transmission et la chaine du gouvernail …

Il faut dire que depuis quelque temps, j’avais remarqué que la barre du Manguier, habituellement incroyablement douce, devenait plus dure … Or, suite au bain involontaire hivernal de la cale arrière, l’appareil à gouverner avait trempé dans l’eau de mer. Il a bien été rincé à l’eau douce, mais dans mes pires cauchemars, je voyais le Manguier n’arrivant plus à se détourner de sa route et heurtant que sais je, un quai, un bateau, une baleine … Bref il fallait jeter un oeil …

C’est chose faite. D’abord la dureté de la barre venait du gonflement des panneaux à particules (OSB) qui enserraient la ligne d’arbre, qui ont été retaillés. Et puis dans la foulée, j’ai sorti le graisseur, le pinceau, le couteau, et vas y que je te graisse à droite, à gauche, dessus, dessous … Depuis que Luc et de Lili ont quitté le Manguier, je fais toutes ces opérations seul. C’est plus long, mais je les fais à mon rythme. Souvent je me surprends à rêver, et il faut que je me secoue et me dise Bon Philibert, c’est pas l’heure … au boulot …

La barre se tourne à nouveau avec le petit doigt !!! Alors, dans la foulée, et après m’être soigneusement nettoyé les mains, je commence le remontage des cabines arrière, et en profite pour y mettre un coup de peinture de propreté …

Un bateau, ça occupe !!!

 


2 réflexions sur “Une tache bien grasse, par Phil le marin

  1. Chose avouée ? Chose pardonnée sans doute.
    Quel statiscien surdoué pourraiit calculer le nombre de tours qu’a fait ce fameux arbre ,entre 2002 et 2020 :
    dans un sens ? dans l »autre ?
    en distinguant dans plusieurs colonnes (Excel ou autre).:
    les tours réalisés au-dessus ou au-dessous du cercle polaire ?
    ceux en dessous et ceux au dessus de 0 degrés Celsius ?
    Etc …
    Impossible, probablement.
    Mais ce qui est sur c’est que si la mythique barre a roue du Manguier devenait dure alors il fallait réagir !
    Quel jour ? Quel mois ? Quelle année ?
    La gestion du temps est à nulle autre pareille lorsqu’on passe des lunes et des lunes en zones arctiques …
    Alors dans sa grande sagesse cap’tain Phil a atrendu de se retrouver seul à bord, un certain temps, afin de se concerter et hop !
    A l’unanimité des voix de l’équipage le jour J est arrivé.
    Un jour de grâce , un jour de graisse, un jour de bon gras et voilà : la roue tourne de nouveau souple dans la timonerie.
    La roda viva ! Alleluia !

    J'aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s